DUCOUX_osteomag_slider

Edito #46 – L’odyssée de L’ostéopathe magazine

Edito par Bruno Ducoux, ostéopathe D.O.*

10 ans de L’ostéopathe magazine devenu Ostéomag !

10 ans que Reza Redjem-Chibane et son équipe explorent les espaces du microcosme ostéopathique et font voguer son navire en faisant partager judicieusement et avec enthousiasme ses connexions.

Le premier numéro de L’ostéopathe magazine hissait les voiles sur « L’ostéopathie à mi-chemin de la reconnaissance » dans le contexte hospitalier.

La coque de cette revue est modelée par l’histoire, en exploitant le passé pour construire un futur plus avenant.

Les différents champs actuels de la recherche ont haubané chacun des numéros de la revue. Ils éclairent les intuitions des premiers ostéopathes et participent ainsi à une recherche scientifique inductive, singulière et qualitative… vivante.

La fécondité du concept de Still[1] souffle dans les voiles d’Ostéomag permettant de révélerunedynamique de transformation qui sait s’adapter au contexte actuel de la santé inscrit dans un modèle bio-psycho-social.

Les ostéopathes, plongeant dans la pratique d’une anatomie de relation, ni statique, ni figée, surfent sur les partages d’expérience qui égrènent la revue. Pour les praticiens, au cœur de la relation thérapeutique émerge chaque jour des acquis sensoriels tactiles qui enrichissent la réflexion et consolident les fondamentaux de l’Art.

La main reste résolument le gouvernail de l’ostéopathe : « La main semble bondir en liberté et se délecter de son adresse : elle exploite avec une sécurité inouïe les ressources d’une longue science, mais elle exploite aussi cette imprévisibilité, qui est en dehors du champ de l’esprit, l’accident… Je ne sépare la main ni du corps ni de l’esprit. Mais entre esprit et main, les relations ne sont pas aussi simples que celle d’un chef obéi et d’un docile serviteur. L’esprit fait la main, la main fait l’esprit… Éducatrice de l’être humain, elle le multiplie dans l’espace et le temps »[2].

L’océan s’écoule ainsi un peu plus chaque jour dans les mains de l’ostéopathe qui écoute « avec les yeux de l’esprit » comme le précisait A.T. Still, le fondateur de l’ostéopathie à son plus proche étudiant : Arthur Hildreth[3]. Toujours en toile de fond, A.T. Still participe encore aujourd’hui à dévoiler une ostéopathie, devenue ferment constitutif et pérenne d’une médecine du XXIe siècle.

10 ans après, l’ostéopathie vogue maintenant dans le monde de la santé en France. L’odyssée de l’Ostéomag accompagne ce puissant courant et participe au succès de l’ostéopathie en France[4].

Puisse la revue Ostéomag continuer à accompagner longtemps les ostéopathes sur l’océan de la Vie.

* Les tribunes et témoignages publiés sur Osteomag.fr ont pour vocation de nourrir le débat et de contribuer à un échange constructif. Les propos tenus dans ce cadre ne reflètent en aucune mesure les opinions des journalistes ou de la rédaction et n’engagent que leur auteur.


[1] L’ostéopathe magazine 42 ; 2019 ; p.34

[2] Éloge de la main Focillon H. 1934 p.13 et 18

[3] La Présence d’A.T. Still A.Hildreth trad. J.M.Gueullette et Victor Lopez éditions Sully 2020

[4] En 2019, plus de la moitié des Français ont consulté un des 30 000 ostéopathes inscrits auprès des Agences Régionales de Santé.

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.