Hand-therapy

Professions libérales de santé : ostéopathes et kinésithérapeutes sont optimistes

L’observatoire CMV Médiforce, la marque dédiée au pôle médical de BNP Paribas, a dévoilé les résultats d’une enquête sur les professions libérales de santé, réalisée en partenariat avec l’institut de sondage Ipsos. Que révèle cette enquête ?

On y découvre notamment que pour les ostéopathes et kinésithérapeutes le taux de satisfaction du métier qu’ils exercent est de 86 %. La 9e édition de l’Observatoire CMV Médiforce des Professions libérales de Santé a rendu publics les résultats de son enquête annuelle. Menée du 16 septembre au 19 octobre 2020 auprès de professionnels libéraux de santé (PLS), elle décrypte leur vision de la profession. Mais pas seulement. Elle aborde également leur rapport au cadre légal en vigueur, ainsi que leur opinion sur les challenges et opportunités soulevés par l’évolution technologique. 

Dans une année 2020, marquée par la crise sanitaire, CMV Médiforce souligne que la COVID-19 « a eu un impact majeur sur le moral et les conditions d’exercice des PLS » et s’interroge sur le fait de savoir si elle a « constitué une année de nouvelles opportunités ? ». Pour le cas précis des ostéopathes et kinésithérapeutes, la satisfaction du métier se décline en plusieurs notes positives. Ainsi, ils sont 93 % à se dire fiers de leur métier, 92 % à penser qu’ils apportent une réelle contribution à la société et 90 % à être satisfait d’exercer en tant que libéral.

Les nouvelles technologies peu développées

Dans cette section, l’impact de la COVID-19 a modifié certaines habitudes. On note que 64 % des praticiens admettent avoir eu recours aux téléconsultations. Elles permettent de donner des préconisations aux patients, notamment durant le premier confinement ou les thérapeutes manuelles ont été sommés de fermer les cabinets. Autre outil, la télésurveillance qui permet de suivre à distance les données d’un patient. Ils sont 25 % à en faire déjà l’utilisation. Enfin, 19 % recommandent aux patients l’achat d’objets connectés.

Un élément ou les deux professions sont largement en dessous des moyennes des professions libérales de santé : la mise à disposition des patients de résultats d’analyses via un serveur/site internet. En effet, seulement 15 % des praticiens partagent ces données avec la patientèle.

Impact de la crise sanitaire

L’observatoire s’est intéressé aux différents impacts de la crise sanitaire et l’on peut dire que l’impact est important. Pour les thérapeutes manuels, un chiffre a retenu notre attention. En effet, 76 % d’entre eux admettent un chiffre d’affaires durablement impacté par la crise. Une chute de moral a été observée auprès de 61 % des sondés. Et en ce qui concerne le soutien de l’état, 27 % des ostéopathes et kinésithérapeutes ont été satisfaits par l’action du gouvernement.

Enfin ,73 % se sont dits touchés par le mouvement de soutien populaire aux professionnels de santé. De quoi garder le moral.

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.