biais

Un biais de confirmation : comment ça marche Jamie ?

Le cerveau humain est un organe formidable capable de prouesse plutôt incroyable. Malheureusement, celui-ci a aussi ses faiblesses et il est sensible à nombre assez important de biais et d’illusion. Aujourd’hui nous allons découvrir comment ce dernier fonctionne et ses implications dans la pratique clinique.

Définition du biais de confirmation

Appelé également le biais de confirmation d’hypothèse, il s’agit d’un biais cognitif qui consiste à privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses et/ou à accorder moins de poids aux hypothèses et informations jouant en défaveur de ses conceptions.

Ce biais se manifeste lors de la recherche d’information ou lors de rappels de souvenirs. Cela s’explique par l’inconfort provoqué par les informations contradictoires et que l’on appelle dissonance cognitive. Il peut s’en suivre lors une réaction de réactance qui va pousser la personne à rester arcboutée sur ses croyances initiales (effet de primauté irrationnelle et effet retour de flamme).

Bases neurophysiologiques

Une équipe de recherche s’est penchée sur le sujet. Elle a testé ce biais dans le contexte de paries. Les participants sont divisés en deux groupes. Ils connaissent l’existence de ce second groupe. Ils effectuent des paries puis ré-évalue ce dernier en fonction des informations (paries) qui proviennent de l’autre groupe qui soit confortent soit contredisent leur propre parie. Ces personnes sont en même temps évaluées par IRM fonctionnel afin de voir les aires impliquées dans la prise de décision (et donc dans le biais lorsque celui-ci se manifeste).  

En général, quand les participants savent que le groupe est en accord avec leur parie, ils ont tendance à augmenter leur mise. Cependant, quand celui-ci est en désaccord, ils fon l’inverse et diminue leur mise. Là où le biais se manifeste c’est que lorsque le groupe est en accord, l’augmentation de la mise est importante, tandis que lorsque le groupe est en désaccord, la mise ne baisse qu’un peu.

Au niveau des IRMf, il en ressort que la modulation de l’activation de la partie postérieure du cortex préfrontal médial est associée avec cette prise de décision ainsi que le rappel de souvenir en rapport avec cette décision. Elle semble beaucoup plus impliquée dans la recherche d’information qui confirme que l’inverse.

Conséquences cliniques

Dans la pratique quotidienne, le risque de ce biais se trouve dans le raisonnement clinique. Il y a un risque de favoriser la recherche d’informations qui viendrait confirmer une idée préétablie dans les premiers instants de la consultation. Cela aussi peut se manifester par le fait de trouver soudainement un certain type de dysfonction ou d’étiologie après une formation sur le sujet. Non, pas que celle-ci est plus fréquente mais que l’on le trouvera systématiquement parce que l’on prend en compte les informations en faveur de cette étiologie.

Le fait de s’imposer un certain protocole systématique dans la prise en charge pour ne pas passer à coté de certaines informations, de même que s’obliger à essayer d’évaluer le pourcentage de probabilité/plausibilité des différentes étiologies peut aider à limiter ce biais. De même que le fait de connaitre les rapports de vraisemblance positif et négatif permet de mieux établir ces pourcentages.

Always keep learning !

Source :

Kappes, A., et al. (2020) Confirmation bias in the utilization of others’ opinion strength. Nature Neuroscience 23, pages130–137.

Hallux

Réagissez : Que pensez-vous de cet article ?

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Hallux
Hallux

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.