ostéopathie

Exercices versus Ostéopathie

L’ostéopathie fait partie de ce qu’il est communément appelé les thérapies passives. Il faut comprendre par ce terme que l’ostéopathie place le patient dans une position passive par rapport à son traitement. À l’inverse, l’exercice est considéré comme une thérapie active. Les deux sont parfois sont présentés comme complémentaire, et parfois comme antinomique. Mais qu’en est-il réellement ?

Un peu de contexte…

Ainsi, une étude récente a été effectuée sur un échantillon de 42 personnes, le but, comparé exercice et ostéopathie pour des patients lombalgique chronique. Les patients sont ainsi alors aléatoirement répartis entre les deux groupes. Premièrement, un groupe recevra un traitement actif sur 10 séances sur 5 semaines, pratiqués par 3 étudiants d’une école de physiothérapie encadré par un professionnel. Deuxièmement, l’autre groupe recevra un traitement ostéopathique une fois par semaine sur 5 semaines (manipulation et technique myofasciale) effectué par un ostéopathe expérimenté. Enfin, les patients ne reçoivent pas d’autres traitements au cours du protocole.

Pour mesurer les effets, l’équipe a utilisé l’EVA en critère principal d’évaluation, et 3 échelles (ODI questionnaire, Tampa scale of kinesiophobia, Back depression scale) pour mesurer l’incapacité fonctionnelle, la kinésiophobie et la dépression.

Concernant l’aveuglement, la personne effectuant l’entretien pré traitement et post traitement (et le recueil des questionnaires) ne connait pas l’attribution des patients. De même, la personne traitant les données de l’étude est également aveugle aux groupes auxquels appartiennent les patients.

Ainsi, si les deux groupes sont similaires avant traitement, il existe une vraie différence en fin de traitement. Les deux groupes observent une baisse statiquement significative de la douleur à l’EVA. Cependant, il faut noter que la baisse est statistiquement plus importante entre le groupe actif et le groupe ostéopathie à l’avantage de ce dernier. Même constat pour l’incapacité fonctionnelle. Néanmoins, pour l’aspect dépression et kinésiophobie, seule l’ostéopathie a une différence intra-groupe (avant-après statistiquement significative). De plus, la différence entre les deux groupes n’est pas statistiquement significative.

Limites et conclusions

Notons cependant que la différence de prise en charge (Prise en charge par des étudiants physiothérapeutes encadrés par un professionnel versus une prise en charge ostéopathique par un professionnel) peut induire un biais au niveau de la part non-spécifique du traitement, ce qui pourrait remettre en question la différence significative entre les groupes. Assez peu d’informations sur l’attitude des praticiens ce qui peut être dommageable dans une douleur où l’aspect psychologique à un impact plutôt important.

Hormis ces détails, notons que l’ostéopathie apparait comme une approche tout à fait pertinente pour la lombalgie chronique, complémentaire et non antinomique. Gageons que de prochaines études confirmerons ces tendances sur une question où les revues systématiques ne sont pas claires du fait du peu d’étude robuste.

Source(s) :

De Oliveira Meirelles F, et coll, Osteopathic manipulation treatment versustherapeutic exercises in patients with chronicnonspecific low back pain: A randomized,controlled and double-blind study, J Back Musculoskelet Rehabil., (2019).
Franke, H., Franke, J. & Fryer, G. Osteopathic manipulative treatment for nonspecific low back pain: a systematic review and meta-analysis. BMC Musculoskelet Disorder (2014) 15, 286 .
Orrock, P.J. & Myers, Osteopathic intervention in chronic non-specific low back pain: a systematic review, S.P. BMC Musculoskelet Disord (2013) 14: 129.

Hallux

Réagissez : Que pensez-vous de cet article ?

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Hallux
Hallux

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.